Le goût de l’inaccessible


Je me demande parfois ce que cela ferait. D’outrepasser mes droits et mes résolutions. De m’approcher de lui soudainement et de happer ses lèvres qui me tentent tellement.

Quel goût aurait-elle ?

Il me suffirait de tourner la tête au bon moment, ce serait juste un contact , une légère caresse. Juste le temps de savourer le rêve, l’inaccessible.

Et s’il l’aurait voulu ?

Il aurait pris mon visage dans ses mains, il se pencherait et déposerait ses lèvres pleines sur les miennes. Il approfondirait le contact, sa langue forcerait gentiment mes barrières purpurines et un ballet sensuel s’ensuivrait alors. Il ferait glisser ses mains dans mon dos, une sur mes omoplates, l’autre au creux de mes reins. Il me serrerait fort car mes jambes ne voudraient plus me porter.

Puis il me regarderait tendrement et me chuchoterait à l’oreille ses sentiments.

Oui. Ce doit être ça, le goût de l’interdit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :